dinsdag 30 juli 2013

Brisé

C'est le mur entre nous
Qui brise notre bonheur.
Un processus fou
Ecrasant nos coeurs
Comme un beau verre coloré
Pris dans un poing enragé,
Comme un chien contrarié
Qui te mord les doigts fermés.

Je suis enfermé dans une cage
Parmi des scorpions.
Leur aiguilles mesurent ma rage,
Il y en a des millions.
Le coeur brisé j'échappe
Dans la forêt enchantée.
Le moment où je frappe
Sur ta porte transformée,
Rien ne me semble comme ailleurs,
Ce n'est plus mon territoire.
Je savoure mon malheur,
Le Grand Cru le plus noir.

Hier vindt u een filmpje van mijn voordracht van 'Brisé' (Frans met Vlaams haar op, maar weten die Nederlanders veel) in het Groningse Theater De Kapel, op het poëziepodium van dichter Kasper Peters.

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen